Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque – Site Hommage

Antoinette Fouque, la femme de lettres

Par le biais des Editions des femmes, Antoinette Fouque (antoinettefouque-hommage.com/) défend la force littéraire des femmes. L'ensemble de la production littéraire féminine de l’époque est présentée dans sa première boutique à Saint-Germain-des-Prés à Paris. Elle crée Les Editions des femmes au tout début des années 1970. Les Librairies des femmes ouvrent dans la foulée sur Marseille, Lyon et Paris. Grâce à plus de 600 livres voués à la réflexion féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples écrivaines à diffuser leurs idées.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque fait d'abord des études supérieures à Aix-en-Provence avant de choisir La Sorbonne. La Marseillaise rencontre son mari quand elle est à l'université. De son enfance passée dans un quartier populaire, elle conservera toujours un fort enracinement politique à gauche. Antoinette Fouque a été à bonne école car son père était un militant syndicaliste.

Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme féminin à outrance, il revendique son attachement à la maternité, qui n'est pas pour la théoricienne incompatible avec la libération des femmes. Logiquement, l'auteure a participé à plusieurs ouvrages collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008", "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis". Dans les pages de plusieurs ouvrages édités entre la fin des années 80 et le début des années 2010, Antoinette Fouque développe la féminologie. Elle a dirigé la parution du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage à celles qui ont été écartées de l'Histoire depuis 40 siècles.

Antoinette Fouque soutient les femmes en luttes sur toute la planète

Antoinette Fouque prend part à des conférences aux Nations Unies et dans le monde entier pour prendre la défense de la cause des femmes. Avec le MLF lors d’une manifestation à Paris, elle agite une banderole qui dit : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Antoinette Fouque s’engage avec Aung San Suu Kyi face à au régime militaire au Myanmar.

Son engagement politique

Antoinette Fouque siège au parlement européen entre 1994 et 1999, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement européen. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie soutient la parité hommes-femmes.